alternativsanté

médecines alternatives
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le lâcher prise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lic
Admin
avatar

Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 28/04/2007

MessageSujet: Le lâcher prise   Mer 16 Mai - 23:47

Bonjour tout le monde !

Pas facile hein ce lâcher prise, une des clefs de nos "mal à dit" ! j'en ai eu, mais involontairement, ils sont venus comme ça, jamais je n'ai compris le processus ni le déclic. Par contre d'autres fois j'ai cru lâcher prise, à force de le chercher, mais c'était une erreur, et la dernière fois que j'ai cru, je suis devenue sourde ..... En fait je crois qu'il ne faut pas chercher, il faut laisser faire, ça vient tout seul.

Voilà un texte que j'aime bien, qui se rapporte bien je trouve au lâcher prise ! il est tiré du livre "invitation au voyage intérieur" de Jean-Pierre Waguet.

Danser sur une corde c'est lâcher. Bondir vers le soleil, les reflets sur les pierres jaunies, les signes dans les dernières feuilles des peupliers en haut des collines, les systoles sur les sommets et les pics rougis et dorés dans les échancrures noires de l'horizon. C'est bondir vers le soleil même qui perce les étendues, au-dessus des alpages, d'un javelot incandescent, et monte, ou ailleurs surgit au-dessus des flots sidérés et s'impose aux déchirements des brumes et aux lames.

Danser sur une corde, c'est bondir en son coeur, rendre léger au moins pour le temps de la danse le poids de l'usure et des regrets. Danser c'est lâcher la lourdeur des sacs et des sacs d'obligations fausses dont se surcharge le dos au point d'en tomber à genoux. Ou cesser de traîner un inutile tombereau dont la corde arrache les épaules et les reins se retournent et se brisent, et tu voudrais mourir.


Danser c'est lâcher. Une brise passe et te caresse et te souffle : "tu as le droit de respirer". Et ton coeur peut s'emplir de bonheurs anciens dont brille à nouveau la transparence et leurs ondes rejoignent les sonorités d'aujourd'hui. Tu as le droit de te décrisper et de trouver au sein des notes brillantes du torrent le bonheur de te nage et ton souffle facile.

Tu n'abandonnes pas en lâchant. Mais tu ne te cramponnes plus. Lâchés, tes muscles se détendent et tu pourras nager beaucoup plus loin vers les îles qui s'éloignent sans cesse et même vers les anses d'autres rivages. Et bondir encore vers les enfances et les adolescences de tes paradis.

Danser, ce n'est pas assurer péniblement un pied après l'autre sur une corde qui tremble.

Jongler, c'est sans cesse assurer l'arc-en-ciel des ses balles, sans jamais y renoncer, mais sans jamais les retenir. Etre en accord avec la pluie et le soleil, et toutes les saisons, l'âge mûr de l'enfance. Avec les ailes des moulins et les vols des oiseaux, l'orchestre des arbres et les raisons des blés, les fondations des maisons et leurs ouvertures aux quatre vents. On jongle aussi avec les astres qui voyagent depuis les carrefours jusqu'au fond des mondes et rejaillissent dans les passés et les futurs.

Il n'est peut-être pas possible de toujours jongler. Il y a des moments où les balles deviennent vraiment trop lourdes et se transforment en boulets qui surchargent les muscles et risquent d'écraser - ou écrasent vraiment - tandis que les nuages grondent ou qu'éclatent les roulements des ténèbres. (Encore certains enfants adorent ils les flammes et les éclairs). Il y a les tempêtes qui arrachent les tentes, font s'écrouler les mâts et libèrent les fauves.

Peut-être n'est ce pas possible de danser toujours, quand on a plus d'amis, quand ceux que l'on aime lancent des quolibets au lieu de fleurs, quand certains vont décrocher leur fusil pou abattre les daims et les oiseaux, quand les spectateurs s'en vont, lassés, en haussant les épaules. Quand les soleils et les étoiles ont disparu. Quand le balancier n'est devenu qu'un vieux bois vermoulu. Quand les jambes vacillent.

Quand, un à un, les fils qui relient la corde aux plates formes cèdent, et les torons lâchent et se déroulent.
Quand il devient certain que se brisent les mâts et qu'ils s'écrasent sur la scène.

Mais reste à la dernière seconde l'élan du corps qui se cambre comme pour saisir des mains jusqu'alors invisibles, tendues vers lui du ciel, et rejaillir dans une révérence, dauphin, jongleur et balladin.



J'ai un autre texte, mais faut que le retrouve !

Bonne nuit tout le monde !

Christine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://altr.forumactif.com
gaiane
Admin
avatar

Nombre de messages : 121
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Lâcher prise   Jeu 17 Mai - 10:07

C'est compréhensible Lic que ce texte te plaise, il te va bien ...
Le lâcher prise vu par Guy Finley c'est aussi se séparer de ce qui a fait son temps.
Le lâcher prise= La clé de la transformation intérieure!
Dans le cas de l'arbre (clin d'oeil à Océane qui prépare la fête de l'arbre) , les fruits, en tombant transportent les graines jusqu'au sol, sans aucune intervention surnaturelle.
De même, il nous faut tourner le dos à l'amertume, au regret obsédant, à l'inquiétude et aux pensées troublantes, abandonner certaines relations et évènements malheureux, ne plus craindre les changements imprévus, arrêter de vouloir transformer les autres.....
Abandonner...c'est allumer en soi la flamme qui éclaire "le chemin de notre vraie liberté."
bonne journée à tous sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://altr.forumactif.com
maki



Nombre de messages : 4
Age : 71
Localisation : Aix-en-Provence
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Le lâcher prise   Dim 20 Mai - 12:20

Ah ! le lâcher prise !.... toute une histoire que celui-là !.... le texte de Lic est superbe et nous emmène vers des sommets où l'on peut enfin lâcher.

Revenant d'un congrès de Reiki à Evian, j'ai ramené un livre d'une merveilleuse intervenante : Dolorès Lamarre, une Canadienne pleine de vie désormais et qui nous laisse ses écrits pour nous aider.

Son livre est sa propre expérience, toute simple, mais avec une certaine dose de courage pour enfin "lâcher" la porte de l'avion avant de se lancer dans le vide ... le parachute s'ouvrira-t-il ? il faut faire confiance dit-elle !!

Je vous donne le titre de son livre : "Le temps de lâcher prise" S'ouvrir à la connaissance de soi de Dolorès LAMARRE - Editions QUEBECOR - Collection Psychologie.

Son site : doloreslamarre.alchymed.com

Juste pour aujourd'hui ... essayons de lâcher prise !!!
Laughing

Bonne journée sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gaiane
Admin
avatar

Nombre de messages : 121
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Le lâcher prise   Dim 20 Mai - 22:43

Merci Maki pour cette info, je vais essayer de commander ce livre que je pourrai partager avec d'autres amis
j'ai relevé aussi de Dolorès Lamarre:

"La solution intérieure"

Résumé : Lorsque j'étais infirmière, je sentais qu'il y avait une autre façon de travailler à la guérison que celle de la médecine traditionnelle. J'ai fait un bout de chemin depuis, qui m'a aidé à découvrir effectivement comment soigner l'être humain en tenant compte de sa globalité et non seulement de son corps physique, afin de prévenir les déséquilibres qui nuisent à la santé et de travailler complémentairement avec la médecine traditionnelle. J'ai créé sur cette base le Programme de formation S.A.I.M.E.

flower Gaïane flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://altr.forumactif.com
lic
Admin
avatar

Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 28/04/2007

MessageSujet: Re: Le lâcher prise   Lun 21 Mai - 18:07

Bonjour tout le monde !

Ah maki ! I love you te voilà enfin parmi nous !!!! cheers je suis troooop contente !!!

Citation :
De même, il nous faut tourner le dos à l'amertume, au regret obsédant, à l'inquiétude et aux pensées troublantes, abandonner certaines relations et évènements malheureux, ne plus craindre les changements imprévus, arrêter de vouloir transformer les autres.....

Oui, j'ai bien compris ça, mais c'est pour le faire !!!! des fois je crois que .... et puis arrive un évènement et je me rends compte que non !!! En ce moment je me demande si il ne serait pas bon de couper avec ma famille. Pas mes enfants ni mon mari ! mais avec les autres, les vivants mais les morts aussi. Ca ne veut pas dire, dans mon idée, les rejeter, ne plus les voir etc ... mais juste couper les liens du sang dans ma tête. Franchement rien que d'y penser je me sens libérée !!!! il n'empêchera pas que je les aimerais tout autant, mais je n'aurai plus ce "lien" trop attachant je trouve, trop "emprisonnant". Enfin, c'est tout nouveau dans ma tête alors je ne sais pas !!!! je fais un travail sur moi car je dois me libérer d'un de mes proches (de par la famille et la proximité de nos habitations !) qui habite tout à côté et nous rejette, et je ne veux plus m'en rendre malade. Pour l'instant je l'ignore, c'est la seule solution que j'ai trouvé pour me protéger, mais ce n'est pas la bonne je crois. Celle de couper les liens me paraît plus appropriée, car ignorer quelqu'un qui habite à 5\10 m à côté de soi, c'est impossible !!!!!

J'ai retrouvé le texte du lâcher prise ! je vous l'offre en partage !

Bonne soirée tout le monde !

Christine

La carte de l'émotion

C'est un archétype de démarche, comme celui de l'attachement\détachement. Si le second a trait à la matière, le premier concerne les émotions.

"Lâcher prise" ! mal compris ou inexpliqué, ce conseil irrite souvent. Lâcher prise signifie s'autoriser à libérer des émotions auxquelles nous résistons.

La résistance est le blocage d'une énergie dans la pensée, l'âme ou le corps. Elle entraîne la souffrance car l'énergie est faite pour circuler et non pour être retenue.

En nous bloquant sur une peur, par exemple, nous tombons dans un état qui nous paralyse, empêchant toute action qui induirait la confiance.

Qu'il soit d'ordre de la pensée ou de l'émotion, telles que la peur, la colère, le doute, ce blocage s'inscrit dans l'âme. Il créé une attitude figée ou sclérosée, qui pourra se retrouver sur plusieurs générations, dans une volonté de maintenir une idée, une croyance, un secret. Cette attitude s'accompagne d'un état d'âme, d'une émotion qui, systématiquement, ressurgiront chaque fois qu'une expérience les réactivera.

Lorsqu'une résistance est ainsi installée, elle sclérose notre famille et nous-même, dans une sorte de cristallisation. Le lâcher prise consistera à la décristalliser en libérant, progressivement, tout ce qui est rattaché à la souffrance. Le blocage peut être également d'ordre physique, lorsque le corps retient une somatisation. Une migraine, vécue comme une "prise de tête", persistera tant que la pensée ne changera pas. Une douleur dans un lieu du corps pourra être comprise comme une opportunité de libérer son âme en lâchant la vibration qui y est logée. Le lieu, la forme de la douleur auront alors un sens, une explication à donner.

Notre corps nous parle, écoutons son murmure avant d'entendre ses hurlements.

Si cette carte vous instruit dans le jeu de la vie, c'est pour vous signaler un blocage qu'il serait bon pour vous de lâcher. Autorisez vous l'émotion, par les larmes ou le rire, la colère; quelle que soit son expression, libérez votre souffrance, pour qu'elle s'écoule, évitant ainsi que l'humeur devienne tumeur.

Chaque douleur du corps ou de l'âme est un message que vous devez capter et comprendre pour connaître votre vérité. Vos expériences sont des guides et les maux d'aujourd'hui vous préviennent de votre futur. Osez libérer, dans chaque lieu qui appelle votre attention, la résistance installée. Le lâcher prise permet de mourir à un état pour en naître à un autre. Comme dans toute mutation, vous aurez peur de l'inconnu, peur de perdre ce que vous connaissez, même votre souffrance.

Accordez vous le droit à la tempérance. Dans la démarche du lâcher prise, parfois les choses se défont d'un coup. Parfois elles se dénouent progressivement. Autorisez vous des étapes, pardonnez vous les moments de rechute, respectez vos temps de récupération. Ressentez les moindres petits changements en vous; même s'ils vous semblent peu, accueillez les avec joie et gratitude parce-qu'ils existent. Faites preuve de sagesse en donnant le temps au temps, en restant à votre écoute. Cette sagesse sera le signe que vous êtes déjà dans une démarche sprirituelle. En vous faisant du bien, vous oeuvrez pour le TOUT. Recevez joyeusement la guidance de cette carte qui vous enseigne que le moment est venu de changer, de passer d'un état vibratoire à un autre, d'une idée à une autre, d'une situation à une autre. Laissez vous mourir pour naître à qui vous serez. Soyez souple et doux pour dénouer les noeuds.

Les noeuds défaient, c'est une gerbe ce fleurs qui s'offre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://altr.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le lâcher prise   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le lâcher prise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Exercices à pratiquer pour lâcher prise
» Le lâcher prise en méditation
» le lâcher - prise: définition sublime
» Le lâcher prise.
» Le lâcher prise, c'est quoi ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
alternativsanté :: coin bol d'air :: Pensées, textes revigorants-
Sauter vers: